Comment savoir ce que mes clients ont en tête, quand ils me parlent d’un site «moderne» et «dynamique» ?

Difficile de comprendre ce qu’ils mettent derrière ces termes, car évidemment, personne ne veut d’un site «ancien» et «inerte». Et pourquoi toujours ces mêmes mots-clés ? À partir de ce même brief 100 fois répété, nous n’avons jamais eu 2 projets qui se ressemblaient !

MOI : « Je comprends très bien. Est-ce que vous avez une charte graphique, sur laquelle on peut s’appuyer ? »
CLIENT : « Oh, euh, on doit la refaire, on travaille dessus avec une autre agence, donc on ne va pas en tenir compte. Non, le plus important, c’est que ce soit moderne. »

Nous y revoila. Essayons de passer par un autre chemin.

MOI : « D’accord. Dans quel contexte la création sera-t-elle utilisée ? »
CLIENT : « Peu importe. Ça doit être déclinable, et s’adapter à tous les usages. »
MOI : « D’accord. Mais il faut certainement garder une cohérence dans votre communication ? »
CLIENT : « Évidemment. »
MOI : «Il est donc important qu’on sache où la création va être vue : sur votre site internet tout rouge ou sur votre plaquette toute bleue ? »
CLIENT : « Hmm. Vous pouvez faire une image en noir & blanc ? »

Hmm, très bien. Une image dynamique, moderne, en noir & blanc, un brief implacable. On ne s’en sortira pas facilement, il faut investir un peu de temps :

MOI : « D’accord. Je vous propose un benchmark. Cherchons des références, voyons comment vos concurrents ont résolu cette question, et essayons de nous positionner par rapport à ça. »
CLIENT : « Comme vous voulez. Du moment que c’est moderne… »


Résumons. Le bon client veillera à être précis. S’il ne peut pas, il prévoira des étapes supplémentaires, pour que son prestataire puisse préciser avec lui ses besoins, ses attentes et ses contraintes.

Nous suivre  ?

NEWSLETTER  –  FACEBOOK   –  TWITTER
Studio Manager, co-fondateur d'AUplaisir.