Application Eatizz - Billet AUplaisir
#GâchiAlimentaire #TransformationNumérique #App

Dévorer ou jeter… posée comme ça, la question semble facile !

Personne n’a envie de jeter la nourriture : ni vous, ni moi. Et certainement pas le commerçant, pour qui, en plus, c’est un manque à gagner…
Mais pourtant, à notre petite échelle européenne, on jette plus de 240 000 tonnes de nourriture par an.
Au niveau mondial, presque la moitié de la nourriture serait gaspillée… Un gaspillage de ressources, d’énergie et de valeur !

It is Time to eat it

Eatizz, une start-up canadienne s’est attaqué au problème, en proposant une solution simple et astucieuse : les commerçants créent des annonces en consentant un rabais sur les produits qui arrivent en date limite de vente. Ces annonces se retrouvent sur une application mobile (Android et iOS), localisées sur une carte des environs, de façon à ce que les utilisateurs voient en un coup d’œil les commerces et les annonces autours d’eux. Il ne reste plus qu’à se déplacer (laissez vous guider par votre smartphone !) pour aller acheter au meilleur prix des produits qui risquaient de se retrouver à la poubelle quelques heures plus tard. Ils sont mieux dans votre estomac, non ?
AUplaisir est très heureux d’avoir conçu et designé la solution pour Eatizz. On n’a pas l’occasion tous les jours de sauver des tonnes de boulettes de la poubelle !Je vous entends déjà : les solutions anti-gaspi, il y en a déjà, non ? Certes, à l’été 2015, Ségolène royal a forcé les acteurs de la distribution à réfléchir au sujet. Au même moment, chez AUplaisir, on était déjà en plein rush à se creuser les méninges pour savoir comment faire simple et… efficace.

Une bonne identité visuelle, avant tout

Pour porter ce projet, nous avons choisi de ne pas insister sur le discours «zéro gâchis». En effet, cet argument -quand il est réduit au concept symbolique d’un logo- peut vite devenir culpabilisant. La responsabilisation est une facette importante du message, mais elle est réservée à des espaces dédiés, par exemple dans le pitch de l’application, ou dans la baseline. Le tout est donc toujours traité avec légèreté.

Quelques recherches :

Côté client : un panier qui se remplit, et une conscience qui s’allège

L’unique interface du client : une app, sobre, gratuite, sans pub, pensée comme un compagnon pour dénicher les bonnes affaires. Une ergonomie simplissime, la fluidité de l’expérience a été la préoccupation n°1.

Côté commerçant : simplificateur de quotidien

Gérer un stock. Humm ça fait rêver. Ici un backoffice très simple, (presque) ludique, en phase avec une approche style Typeform afin de simplifier la vie de ceux qui vont donner vie au système. En irriguant de leur petits plats, spécialités et autre douceurs la plate-forme Eatizz, les commerçants (petits et grands), sont à la fois acteurs contre le gâchis alimentaire et contre des pertes sèches dans leur compatibilité… ça motive.

Backoffice :

 

Au-delà du gaspillage alimentaire

Vous l’aurez compris, pour que ça marche, la clé consiste à entrainer les consommateurs et les commerçants vers une prise de conscience, combinée à un intérêt personnel : finalement dans ce projet, tout consiste à mettre en relation 2 populations dont les intérêts convergent.
C’est que nous croyons à la puissance positive du numérique : bien au delà de l’uberisation, le digital sert à remettre de la fluidité là où il y en a besoin.
L’information doit juste circuler ! Serait-ce une parade aux excès de notre société de consommation ?
Voilà pour nous le véritable sens de la révolution numérique.

 

En savoir plus ?

www.eatizz.com

http://ecologie.blog.lemonde.fr/2013/01/10/presque-la-moitie-de-la-nourriture-mondiale-est-gaspillee/

https://twitter.com/hashtag/GâchiAlimentaire?src=hash

 


Nous suivre  ?

NEWSLETTER  –  FACEBOOK   –  TWITTER
Directeur de création / DIGITAL, co-fondateur d'AUplaisir.